Gilles Dowek, pour une deuxième révolution galiléenne ?

title


Le 3 juin 2010

L'introduction d'un nouveau concept scientifique permet souvent de donner de nouvelles réponses à des questions anciennes qui n'avaient jusqu'alors reçu que des réponses imparfaites. Par exemple, l'introduction des notions d'atome et molécule a permis de donner de nouvelles réponses aux questions "qu'est-ce que l'oxygène ?","qu'est-ce que l'eau ?", "qu'est-ce qu'une réaction chimique ?",....
Cet exposé présentera quelques questions qui ont trouvé de nouvelles réponses depuis que nous comprenons mieux la notion d'algorithme : "qu'est-ce qu'un aéroport ?", "qu'est-ce qu'un nombre entier ?", "qu'est-ce qu'une démonstration mathématique ?", "qu'est-ce qu'une théorie mathématique ?", "qu'est-ce qu'une loi physique ?", ... La prise de conscience du caractère algorithmique de ces objets scientifiques nous amène à considérer de nouveaux langages pour les décrire.
 
Cette révolution, dans le langage dans lequel la science s'écrit, peut-être comparée à la révolution qui s'est produite, au début du XVIIe siècle, quand le langage mathématique a commencé à être utilisé pour décrire des phénomènes physiques.

 Télécharger la présentation de Gilles Dowek

 
√ Bio
: Gilles Dowek est professeur d'Informatique à l'École polytechnique et chercheur à l'INRIA. Ses travaux portent sur les rapports entre les langages de programmation et le langage mathématique, sur les systèmes informatisés de traitement de démonstrations mathématiques et sur la sureté des logiciels. Sa principale contribution est une reformulation de la méthode axiomatique qui donne une place centrale à la notion de calcul. Il a été visiteur à l'Université Carnegie Mellon à Pittsburgh, dans les laboratoires de la société Computational Logic à Austin et dans le laboratoire ICASE de la NASA à Hampton, tous trois aux États-unis. Il a également enseigné à l'Université de Nanjing en Chine durant l'été 2002. En 2000, la Société mathématique de France lui a remis le Grand prix d'Alembert des Lycéens pour son action de diffusion des mathématiques auprès des jeunes. Il a reçu le Grand Prix de Philosophie 2007 de l’Académie française pour Les métamorphoses du calcul, une étonnante histoire de mathématiques, paru aux éditions du Pommier en 2007. Il est également l’auteur de Voulez-vous jouer avec les maths ? (2002) et de l’ouvrage collectif Quand la science a dit : c’est impossible ! tous deux aux éditions du Pommier.